shutterstock_150365936.jpeg

INFORMATIONS TECHNIQUES

Une expertise de qualité

EVOLUTION DU MILLÉSIME 2021

Sarah Moreau et son équipe

L’hiver a été plutôt doux et pluvieux, suivi par un mois de mars frais mais un début de mois d’avril favorisant un développement de la végétation fulgurant.

Le gel noir subit 3 nuits de suite entre le 6 et le 8 avril fait beaucoup de dégâts. Les premières estimations parlent de 50 à 60% des bourgeons touchés en Côte de Beaune et Côte Chalonnaise, et 20 à 40% en Côte de Nuits.

Le mois de mai assez morne et frais, voit la végétation jaunir. A la mi-mai, l’année 2021 est la plus tardive des 10 dernières années.

Avec la hausse des températures et les cumuls d’eau du mois de mai, la pousse est explosive début juin. La fleur passe rapidement et sans encombre vers la mi-juin. La coulure est marquée sur certaines vignes, liée au développement excessif de la végétation.

Le début du mois de juillet est problématique : l’enchaînement d’épisodes pluvieux, entrecoupés de courtes éclaircies, rend difficile l’ensemble des opérations dans les vignes. Cela se poursuit courant juillet, permettant au mildiou et à l’oïdium de se développer. La véraison est enclenchée fin juillet sur les parcelles les plus précoces.

Les vendanges pourraient commencer aux alentours du 15 septembre en Côte Chalonnaise et Côte de Beaune, aux alentours du 20 septembre en Côte de Nuits, entre les 20 et 25 septembre sur le Chablisien et fin septembre pour les Hautes Côtes.

Les rendements s’annoncent d’ores et déjà faibles voire très faibles.

SUIVI DES MATURITÉS

L’hétérogénéité au sein des parcelles est fortement représentée suite aux épisodes de gel du printemps dernier. Un soin tout particulier à apporter aux suivis des maturités :

  • Pour les parcelles les plus homogènes, privilégier le prélèvement de baies : 300 baies récoltées aléatoirement, sur l’ensemble de la parcelle, à différents stades de maturité.

  • Concernant les parcelles hétérogènes et/ou atteinte par la maladie, il est conseillé de faire un prélèvement sur grappes entières ou demi-grappes : entre 10 et 20 demi-grappes, à différents endroits de la parcelle et à différentes maturités et état sanitaire.

ETAT SANITAIRE

millésime 2021.jpg

Oïdium :

L’oïdium, très présent cette année sur les chardonnays, impact les arômes du vin dès 5% de contamination. Cela se traduit par une perte aromatique, l’apparition de gout de champignons, végétaux et/ou moisi, par une augmentation des amertumes et astringences et diminue les anthocyanes sur les rouges. Il est important de pouvoir trier les raisins au moment de la récolte, si cela n’est pas possible des traitements existes.

Botrytis :

Des foyers de botrytis sont apparus sur pinot noir et certains chardonnays. Ce champignon produit, entre autres, de la laccase, enzyme très résistante au SO2. Il est responsable de l’oxydation des moûts, entrainant par la suite la fragilité des vins vis-à-vis de l’oxygène, et des glucanes : polysaccharides qui rend difficile la clarification des moûts et la filtrabilité des vins. Le botrytis induit aussi une perte de couleur, de composés aromatiques et des carences en azotes.

En fonction du pourcentage de contamination dans les cuves, les itinéraires de vinification sont à adapter.

Fichier 1_2x.png

FOCUS PRODUITS OENOLOGIQUES

oenoveganpure.png

Oenovegan Pure :

Protéines de Pois, collage des moûts blanc et rouge, collage des polyphénols oxydés et oxydables.

les-vinificateurs-formule-1cf.png

Formule 1-CF :

Collage des moûts blanc et rouge, traitement vendanges botrytiées ou oidées, absorbe les gouts de champignons, réduit les composés oxydés et oxydables.

TanCor :

pouvoir antioxydant, protège de la casse et préserve la couleur.

Tancor.png

EXTRAIT CALENDRIER LUNAIRE

qwq.jpg
sv.jpg

CONTACT

17 Route Nationale 74 - 21190 Meursault
 

14, rue du canal 74 - Corchanu - 71150 Chassey le Camp

(+33) 3 80 20 35 26

Champs verts

MOREAU ŒNOLOGIE

Laboratoires d'analyses des vins, conseils en œnologie, audits et consulting. Situés au sein des grands vignobles Bourguignons depuis 1996.

logo_cofrac.png

COFRAC ISO 17025
Laboratoire accrédité N°1-0550
Portée disponible sur www.cofrac.fr